Vivre notre carême à l’école de Saint Joseph

Written by on 2 février 2021

Vivre notre carême à l’école de Saint Joseph

Si Saint Joseph était à notre place, comment vivrait-il le carême ?

Eh bien tout d’abord, en gardant un silence sacré devant le mystère de Dieu. En vous disant cela, je ne pense pas vous interdire d’écouter Radio Maria ! Mais si vous l’écoutez, écoutez-la, avec les temps de prière, les catéchèses, les témoignages de vie et toutes les émissions avec un cœur silencieux ouvert à la Sainte Trinité, attiré par l’Amour. Que ces quarante jours soient comme une oraison continuelle. Que rien, occupations, plaisirs, souffrance, ne puissent nous distraire de Dieu. Faisons tout sous son regard. Pour réaliser ce beau dessein, cherchons assidûment avec Joseph la présence de Jésus et de Marie.

Comme Joseph, soyons habités par un souci apostolique : cherchons à gagner des âmes à Dieu, à Jésus et à Marie. Ne nous regardons pas trop nous-mêmes mais œuvrons pour que notre prochain connaisse le bonheur de connaître la beauté de l’Évangile. Soyons prêts à mourir mille morts pour qu’une âme ait la consolation de se savoir aimée de Dieu. Le prix de cette âme, c’est la douleur du Crucifié ! Pour atteindre ce but, osons-nous servir avec l’audace de l’amour de Radio Maria.

Même si les obstacles sont nombreux sur le chemin qui conduit à l’Eucharistie, allons avec un amour intense et renouvelé vers ce si grand Sacrement : « Oui, Jésus, je veux vaincre toutes les difficultés pour aller à Ta rencontre. Je veux m’unir à Toi dans Ta présence mystérieuse mais plus que réelle. Je veux laisser Ton Corps s’unir à mon corps. Je veux laisser ton Sang précieux couler dans mes veines et mes artères pour vivifier mon cœur et pour que tout mon corps devienne de plus en plus le temple de Ton Esprit Saint. Seigneur, attire-moi jusque dans Ta gloire de Ressuscité. »

« Ô Amour de ma vie, je veux aussi pour Toi, continuer à poursuivre en toute circonstance le renoncement à chaque désir égoïste et marcher sur un chemin d’humilité qui est vérité devant Dieu, devant moi-même et devant les autres, humilité qui engendre attention, douceur et délicatesse envers le prochain et respect devant les merveilles de l’œuvre de la grâce. »

« Ô Père miséricordieux, enseigne-moi aussi que, sans Ton aide, je ne suis rien et je ne puis rien. Mais avec Toi, tout devient possible. Apprends-moi, pour devenir parfait comme Tu es parfait, à recourir sans réserve et en toute transparence au sacrement de la réconciliation, car Tu veux faire de moi Ton ami et un ami de mes frères et de mes sœurs en humanité. Qu’ainsi, mon cœur devienne libre pour aimer avec la mesure de Ton Amour. »

« Par-dessus tout, ô mon Dieu, je veux contempler en toutes circonstances Ta douce et sainte Providence. Je Te demande avec un vif désir, avec un désir d’espérance, que ma volonté ne fasse plus qu’une volonté avec la Tienne. Je m’abandonne à Toi en toute confiance. Je T’abandonne tout, corps et âme, intelligence, désirs et volonté et surtout mes préoccupations et mes inquiétudes, car Tu peux tout et Tu m’aimes. »

« Saint-Esprit, c’est aussi vers Toi que je veux me tourner : apprends-moi encore à faire de mon âme un ciel sur la terre. Que tout en moi demeure dans la paix, puisque Dieu est la Paix. Enivre-moi de Ton Amour. Enlève de mon cœur toute souillure et garde-moi pur non pour ma gloire mais pour la Tienne. Oui, à l’école de Saint Joseph, je veux commencer un chemin de sainteté pour que mon carême s’épanouisse dans le mystère de Jésus qui donne sa Vie et remporte entièrement la victoire par sa Résurrection. »

Gloire à la Sainte Trinité. Amen.

Abbé Jean-Pascal Vacher, Directeur


Current track

Title

Artist